Evidemment…

La Cour européenne des droits de l’homme a confirmé que, en invitant le professeur Faurisson dans un de ses spectacles et en lui faisant remettre le «prix de l’infréquentabilité» par un faux déporté juif, l’humoriste Dieudonné s’était livré à une «démonstration de haine et d’antisémitisme».

Seuls les naïfs qui croient encore que les règles ordinaires de la justice s’appliquent quand il est question de l’Holocauste en auront été surpris.

Prenez garde! Même le simple mauvais goût peut être dangereux.

Mariette Paschoud

Thèmes associés: Justice - Révisionnisme

Cet article a été vu 1737 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions