Quel malheur!

Les étrangers établis dans le canton de Vaud ne peuvent pas dépouiller les bulletins de vote des élections fédérales, car la loi vaudoise sur l’exercice des droits politiques prévoit que ce privilège est réservé aux «électeurs». Or les étrangers de notre canton ne bénéficient du droit de vote qu’à l’échelon communal et ont été  de ce fait «privés de dépouillement pour un mot mal choisi», selon la formule désolée de 20 minutes, lors des élections fédérales du 18 octobre. Il est vrai que cette intolérable discrimination doit plonger nos hôtes dans des abîmes de désespoir.

Il faut modifier la loi et vite!

Thèmes associés: Egalité, discriminations - Immigration - Politique vaudoise

Cet article a été vu 2307 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions