Les nouvelles aventures

Amazon dans le collimateur

Bocage, c'est-à-dire le Service d'information du révisionnisme mondial, nous annonçait il y a quelque temps que l'entreprise Amazon Australie était la cible de violentes critiques de la part des milieux israélites australiens. Ceux-ci, en effet, avaient découvert qu'un certain nombre d'ouvrages révisionnistes et non des moindres figuraient dans le catalogue du fameux fournisseur de livres américain version océanienne.

J'ai eu la curiosité d'aller voir si la succursale française d'Amazon n'est pas comme sa consœur australienne «un foyer et un cloaque de racisme, de xénophobie et d'intolérance (…) [servant] de passerelle à la jeunesse pour entrer dans un monde de haine».

Elle l'est!

Combattants

Une dame allemande de huitante-six ans, Ursula Haverbeck, met en émoi les autorités teutonnes en posant de très mauvaises questions et en disant de très vilaines choses sur le sujet tabou, publiquement en plus. Il faut s'attendre à ce qu'elle finisse ses jours en prison, comme Horst Mahler condamné à douze ans de prison pour révisionnisme en 2009, âgé aujourd'hui de septante-neuf ans, et à qui on refuse la libération anticipée à laquelle aurait droit un assassin plus ou moins repenti.

Mariette Paschoud

Thèmes associés: Révisionnisme

Cet article a été vu 2671 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions