Editorial

Le sommet pour la paix, organisé par la Suisse à la demande de l’Ukraine, se déroule alors même que nous rédigeons ces lignes. La première journée a vu son défilé de chefs d’Etat, venus du monde entier: nonante délégations, selon les médias, rassemblées au Bürgenstock au-dessus du lac des Quatre-Cantons. Beaucoup de photos, de poignées de mains et de discours sans grande surprise, pleins d’appels à la paix. Une réunion de ventilateurs.

Car, soyons francs, une conférence pour la paix sans la présence des deux pays en guerre, à quoi cela ressemble-t-il? De deux choses l’une: soit l’objectif est réellement de trouver une issue au conflit et, dans ce cas, les deux parties prenantes doivent s’asseoir à la table des négociations, dans un endroit neutre, donc pas en Suisse, éventuellement avec la participation d’un modérateur. Soit l’idée est de condamner la Russie et de liguer le reste des Etats contre elle. Car pour parvenir à la paix, il y a deux voies possibles: la négociation ou la victoire d’un des deux protagonistes. Or négocier tout seul n’est pas possible. D’ici à penser que cette conférence représente une avancée de plus dans le sens de la globalisation du conflit, il n’y a qu’un pas que l’on franchira allègrement.

La Chine, adversaire économique des Etats-Unis et allié idéologique de la Russie, ne participe pas à la course d’école au Bürgenstock. En cas de guerre mondiale, le panorama n’est pas réjouissant.

Mais que cela ne mine pas nos chers conseillers fédéraux. La fête est sans doute réussie, les retombées en termes de publicité pour la région de Lucerne sont excellentes, et la neutralité est définitivement enterrée. Merci Ignazio d’avoir dès le début du conflit démontré que la sottise d’un petit nombre pouvait entraîner des conséquences désastreuses pour un pays entier, qui, s’il avait judicieusement maintenu sa tradition, pourrait aujourd’hui offrir ses bons offices sans se couvrir de ridicule.

Michel Paschoud

Thèmes associés: Politique fédérale - Politique internationale

Cet article a été vu 209 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions