Heureuse surprise

Le directeur du Pamphlet souhaite publier, au moins de temps à autre, des commentaires positifs. Je vais pour une fois lui donner satisfaction.

Le dimanche 6 août, une dame pasteur – que je ne nommerai pas afin de ne pas lui attirer d’ennuis avec l’Eglise réformée vaudoise – en remplacement dans une paroisse du canton – que je ne nommerai pas non plus pour la même raison – est sortie des sentiers battus.

Croyez-le ou non: l’officiante s’est exprimée en français; l’assistance n’a été confrontée à aucun «cellezéceux», à aucun «toutezétous» ni à la moindre tournure du style «les croyantes et les croyants» ou «chers paroissiennes et paroissiens». Mieux: son commentaire des Ecritures a été écouté avec attention, car elle n’a pas cru nécessaire de diluer son discours pour le faire durer vingt minutes. Pour couronner le tout, comme le 1er août n’était pas bien loin, elle a fait chanter à ses ouailles la Prière patriotique, en précisant, avec un rien de timidité, qu’elle aimait beaucoup ce chant. Manifestement, l’assemblée partageait cette inclination, car ce fut un grand moment de ferveur.

Magnifique!

M. P.

Thèmes associés: Coups de chapeau - Religion

Cet article a été vu 271 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions