Défi

Parmi les défis que doit relever l'Eglise évangélique du canton de Vaud, il y a, selon un communiqué du Conseil synodal,

le défi du renoncement pour faire le deuil d'une Eglise de l'abondance. Bâtir et vivre l'Eglise autrement à travers une organisation thématisée en pôles d'attraction tels que: familles, jeunesse, diaconie. Enjeux à la clé: accepter l'interdépendance, mutualiser les forces en synergies et investir dans l'avenir. Une parole forte a été partagée autour de ce défi: «Celui qui voudra sauver sa paroisse la perdra!»1.

Une fois décrypté ce jargon synodal, on comprend que les jours des paroisses sont comptés et que les vilains conservateurs qui tenteront de préserver ces communautés d'un autre âge seront responsables de leur disparition.

Le prochain défi consistera à trouver un usage aux temples de nos villes et villages. Sans doute les transformera-t-on en lieux de partages de paroles fortes sous l'égide de pasteurs et de laïcs religieusement corrects, acquis à l'interdépendance et à la mutualisation des forces en synergies.

Il y a des jours où on se réjouit d'être bientôt mort.

M. P.

 

1 https://mailchi.mp/eerv/communiqu-de-leerv-loccasion-de-la-grve-des-femmes-du-14-juin-5859965?e=1e3ad2b1d5.

Thèmes associés: Religion

Cet article a été vu 521 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions