Zemmour, affreux jojo

Le candidat à la présidence française Eric Zemmour est dans la ligne de mire. Réuni avec des enseignants acquis à sa cause, il a eu l'outrecuidance de critiquer «l'obsession de l'inclusion» des élèves en situation de handicap. Le candidat d'extrême droite pense «qu'il faut effectivement des établissements spécialisés, sauf pour les gens légèrement handicapés, évidemment». On comprend donc qu'il s'agit ici des handicapés mentaux et non des enfants ayant des problèmes de motricité, dont personne ne remet en cause le droit à une scolarisation normale.

Tollé opportuniste de tous les bords, quelle bonne occasion de taper sur Zemmour et de se positionner en redresseur de torts! Même Marine y est allée de son laïus. L'affreux Zemmour doit s'excuser, faire profil bas, se flageller en place de Grève; bref, retirer sa candidature serait le plus opportun.

Mais le candidat a tout à fait raison. Il n'est pas juste pour des enfants handicapés, incapables de s'adapter au niveau général, de se retrouver dans une classe remplie d'enfants normaux,  avec des enseignants qui n'ont pas ou peu été formés à ce genre de situation. Quelle est le bénéfice pour un enfant «différent»? Les institutions spécialisées sont la meilleure option afin de permettre à ceux qui n'ont pas eu la chance de naître comme tout le monde de parvenir un jour à trouver une forme d'intégration dans la société. Mais le dogme de l'égalité absolue ne s'embarrasse pas du bien-être de ceux qu'il prétend protéger.

Mi. P.

 

1 https://www.20min.ch/fr/story/ses-propos-sur-les-enfants-handicapes-font-scandale-162884443186

Thèmes associés: Ecole - Egalité, discriminations - Politique française

Cet article a été vu 941 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions