Verte sottise

Ayant le vent en poupe électoralement parlant, les écologistes s’ingénient à empoisonner la vie de leurs contemporains, au point qu’on se demande s’ils ne souhaitent pas retourner à l’insignifiance dont ils n’auraient jamais dû sortir.

La dernière trouvaille des Verts vaudois consiste à proposer l’introduction de quatre journées sans courriels dans l’administration vaudoise, afin de lutter contre la surconsommation de courriers électroniques, qui nuirait à l’environnement1.

Je n’ai pas l’impression que pareille mesure appliquée dans un cadre aussi restreint aurait un effet environnemental quelconque. Je crains, en revanche, qu’elle ne nuise à l’efficacité de l’administration cantonale, qui n’a pas besoin de ça.

Mais comme je ne veux pas que les Verts voient rouge, je propose quatre dimanches sans courriels dans l’administration vaudoise.

M. P.

 

1 20 minutes du 28 avril.

Thèmes associés: Environnement - Facéties - Politique vaudoise

Cet article a été vu 301 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions