Hystérie

Deux jours avant l’évacuation de la zone à défendre (ZAD) du Mormont, dont les occupants s’opposaient à l’extension d’une carrière par le cimentier Holcim, une centaine de militantes dénudées s’en sont prises aux barrières d’accès à la carrière, afin, disaient-elles, de «libérer nos corps et la Terre du béton patriarcal et son monde»1.

Je suis toujours émerveillée de l’imagination dont font preuve les féministes modernes lorsqu’il s’agit de dénoncer l’intolérable domination de l’homme sur la femme. Tout est patriarcal pour elles.

J’avoue toutefois ne pas très bien saisir ce qu’est un béton patriarcal. Je risque néanmoins une hypothèse: bétonneur – ou cimentier – étant un métier plutôt réservé aux hommes dans notre société patriarcale, il convient, dans l’esprit de nos militantes zadistes quelque peu exhibitionnistes, de dénoncer une injustice criante à l’égard des innombrables femmes qui rêvent de faire carrière dans cette spécialité. Déjà qu’elles ont de la peine à se faire embaucher comme déménageuses…

M. P.

 

120 minutes du mardi 30 mars.

Thèmes associés: Egalité, discriminations - Politique vaudoise

Cet article a été vu 334 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions