Nous sommes gouvernés par des nigauds!

Dans la dernière livraison de Domaine public, le professeur Jean-Daniel Delley nous raconte une bien plaisante histoire:

La révision de la loi sur les prestations complémentaires (PC) a prévu à juste titre d’augmenter l’allocation logement. Mais elle a également réduit le montant de cette allocation pour les concubins et les colocataires, égalité de traitement avec les couples mariés oblige. Cette réduction va obliger nombre de bénéficiaires de PC en colocation à chercher un logement individuel ou une place dans un établissement de soins, ce qui leur donnera droit à une allocation plus élevée.

L’économie attendue de 7 millions se transforme en une dépense supplémentaire qui pourrait atteindre 50 millions de francs.

Il y a quelques années, j’avais déjà recouru – en vain – contre une décision fiscale neuchâteloise qui refusait à ma cliente indigente le droit à un subside de l’assurance-maladie au motif qu’elle était hébergée gracieusement par un ami, qui n’avait donc, selon l’administration, qu’à assumer tous ses coûts. Le résultat de ce brillant raisonnement fut qu’elle a pris un logement séparé, qui a été financé par les services sociaux et qu’elle a alors bénéficié du subside sollicité. Merci qui?

Claude Paschoud

http://www.claude-paschoud.ch/blog/?p=318

Thèmes associés: Coups de griffe

Cet article a été vu 375 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions