Trop bête…

Un dénommée Elsbeth Stern, «professeure en enseignement» à l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich, constate que «trop de jeunes n’ont pas leur place au gymnase»1, ce qui est vrai. Mais cela ne signifie pas pour autant que, comme le prétendrait cette dame, «un étudiant sur trois est trop bête pour le gymnase».

On fera en effet remarquer à cette «spécialiste» que, si on trouve dans les gymnases des gens qui n’y ont pas leur place, il y a aussi dans les universités et, en particulier à l’EPFZ, des individus bien trop bêtes pour faire du bon pain, pour réparer des véhicules, pour occuper des guichets de banque, pour fabriquer des emballages, pour usiner des pièces de machines ou pour diriger une équipe d’ouvriers sur un chantier, la liste n’étant de loin pas exhaustive.

On notera aussi que, s’il y a dans les gymnases trop de gens qui n’ont rien à y faire, c’est à cause de «spécialistes» comme Mme Stern, pour qui tous ceux qui n’accèdent pas aux études dites supérieures sont des oligophrènes. (mp)

 

1 20 minutes du 2 avril 2019.

Thèmes associés: Ecole

Cet article a été vu 1397 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions